• TU t'es tu

    mon océan(Adelaide)
     
     
     
     
     
     
     
     
     
    Sur ce vieux banc,un certain après midi
    En me regardant dans les yeux tu m'as dit
    Si j'étais libre ,je te donnerais beaucoup
    assurément même , je t'offrirais tout
    Tes yeux étaient tristement humides
    Tes lèvres si tendrement timides
    Je n'ai pas su à l'instant te répondre
    En moi je le sentais doucement fondre
    Mon coeur qui ne connait pas l'ombre
    J'étais comme une montagne qui s'effondre
    J'ai du bien sur,contre toi me lover
    Dans mes bras, à mon habitude, t'enlacer
    Sur tes lèvres laisser fondre mes baisers
    j'ai du au fond des yeux te regarder
    Sans la réponse à mes questions y trouver
    J'ai du refouler dans ma gorge mes larmes
    De guerre lasse,redéposer les armes
    Faire comme si je n'avais rien entendu
    Puisque après ,tu t'es tu,tu t'es tu.
    alors le vieux banc, qui a tout entendu,
    Mais ne répètera rien ,bien entendu,
    de doux secrets ,il en a tant entendu,
    est redevenu bien triste ,il en a vu
    des bonheurs avortés,des joies refusées,
    des vies enchaînées,par peur d oser.
    Si ses vieux clous pouvaient parler,
    Ils leur hurleraient de vivre et s'aimer,
    sans restriction ,sans perdre de temps.
    sur ses planches de bois,les deux amants
    ont laissé la belle lumière d un moment,
    l'espoir d un amour qui dure éternellement
     
    Adelaide
     
    Pin It

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :