• Les yeux grand ouverts

    Âme d’ éternelle Eve

    Aux yeux grand ouverts

    Mère issue de la terre

    Sans jamais de trêve

    Être femme singulière

    Au cœur de guerrière

    Celle qui encore se lève

    Mais la main sans  glaive

    En posant un regard haut et fier

    Sur  l’horizon de toutes mers

    Au delà du sable de la grève

    Pour vivre tous ses rêves

    Adélaide ❤

    Pin It

    votre commentaire
  • Tartines

    J'en ai écrit des tartines
    Des syllabes qui dégoulinent
    Par le trou de ma mémoire
    Mots de source en arrosoir
    Mon stylo bille en patine
    Sur la toile qui se débine
    Mais à trop vouloir y croire
    Vais je assécher l’abreuvoir
    Et rider ma bonne mine
    Celle du crayon de mes rimes
    Qui la nuit font le trottoir
    Au clair de la lune en miroir

    Adelaide❤

    Pin It

    votre commentaire
  • Petit amour
    Au léger pas de géant
    Imaginait être un grand
    Au septième étage
    De son ciel arrogant
    Petit amour
    S’est pris les pieds
    Dans un tapis de mots volés
    Au rez de chaussée
    De son rêve de grand large éthéré
    Petit amour
    Aux souliers trop béants
    Nage à contre-courant
    Sur la buée rose du nuage
    Ou stagne son voyage
    Petit amour
    S’est pris pour un autre
    Qui s’appelle utopie
    Il ne grandira pas,tant pis
    Sa force lui suffit

     

    Adélaide ❤

    Pin It

    votre commentaire
  • Papier filtre de petit jour
    Roulé entre les doigts
    Elle vapote sous la brume
    L’eau de la rivière qui se noie
    Dans le champ de nos visions
    Quand le matin s’enfume
    Elle monte toutes ses voiles
    Tissées en gouttes de pluie froide
    Et en crachin de nos amertumes
    Cachant le visage du printemps
    Derrière les volutes vertes de gris
    Ou le soleil malgré tout sourit
    À l’étoile qui s'endort après la nuit

     Adélaide ❤

    Pin It

    votre commentaire
  • A l'encrier du coeur

    Elle n'a pas encore séchée
    L'encre des mots d'hier
    Posée comme un baiser mouillé
    Sur le papier froissé
    Même sous le buvard du temps
    Qui ne tournera jamais la page
    De peur de l'abimer
    Elle brille comme un diamant
    Echappée de l'encrier du coeur
    Celui qui jamais ne ment
    Comme si elle venait de l'écrire
    Pour la première fois..l'amour ...

    Adelaide♥

    Pin It

    votre commentaire
    • Image associée
    • Aquarelle de l'artiste coréenne Sunga Park
    • Place de la vie
      Il y a des chaises
      Au vieux bois vernis
      Qui grincent d'aise
      Sous le poids des ans
      Une table à trois pieds
      Rayée d'un petit sourire
      Sous sa nappe griffonnée
      Des verres vides ou pleins
      Renversés ou encore debout
      Tatoués à l'eau et au vin
      Qui regardent passer les fous
      Sous le reverbère du temps
      Allumeur de faux jour
      Jusqu'à l'impasse de la nuit
    • Adelaide♥
    Pin It

    votre commentaire
  • Image associée

    Je m'approche du bord
    La tête me tourne
    Décroche coeur
    Vertige
    Courir en apesanteur
    Un pas dans le vide
    Frisson d'un rêve
    Vestige
    Derrière les paupières
    Prendre de la hauteur
    J'oublie le vide
    Prodige
    Au dessus des nuages
    Suivre les oiseaux
    Je décolle en sommeil
    Voltige

    Adelaide♥

    Pin It

    2 commentaires
  • La lecture ouvre grandes les portes de notre culture...

    Les mots ont fleuri
    De peu il a suffi
    Souffler sur la page de vie
    Y verser une larme bleue
    Echappée de l'arrosoir des yeux
    Les mots ont grandi
    Devenus herbes de folie
    Sur la page déserte d'une copie
    Histoire ou aveux
    Sur la feuille fine des jeux
    Les mots ont fleuri
    Le livre est devenu prairie
    Nourriture de l'esprit
    Bouquet aux chapitres capiteux
    Pour le cueilleur audacieux

    Adelaide♥

    Pin It

    votre commentaire
  • Souliers de bohème

    Crénom d’une petite savate

    Mes idées ont mille pattes

    Qui s'emmêlent les pinceaux

    Dans les couleurs d’eau

    Par quel bout commencer

    Crénom de p’tits papiers

    J’ai des fourmis par milliers

    Dans les doigts et les pieds

    Mais sur quel sabot danser

    Faut il avancer ou reculer

    Quand on a des idées à la pelle

    Au bout du crayon pèle mêle

    Petites trottignoles d’un poème

    Qui cavalent en souliers de bohème

     

    Adelaide ❤

    Pin It

    votre commentaire
  • Image associée

    Les heures défilent à nos fenêtres
    Dans le train du temps qui nous emporte
    Pris en marche puisque rien ne l'arrête
    Ni les quais ,ni les aiguillages en cohorte
    Les coups de sifflet stridents du chef de gare
    Ouvrent et puis referment quelques portes
    Illusion d'un voyage éphemère pour nul part
    En aller simple des aiguilles qui nous escortent
    Sur le ticket à chacun son petit trou imposé
    Hasard des virages ou pentes trop fortes
    Aveuglés par la locomotive qui nous enfume
    Passer de wagon en wagon sur une ligne directe
    Qui pose nos bagages en salle des pas perdus et amours mortes

    Adelaide

    Pin It

    1 commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique