• Semaine du 11 Aout au 17 Aout 2014

      https://mip.myspacecdn.com/thumb?url=https%3a%2f%2fencrypted-tbn1.gstatic.com%2fimages%3fq%3dtbn%3aANd9GcSyQIXwc4vsUkpcCbryo2qxzxek3LPUUnNXGlZNl5WQLfpeJRLYVA&cp=1
     
    Lundi 11 Aout
     
    le ciel d'Aout sent l'automne aux rives de son estuaire
    Retour de congés ,la tête ailleurs ,et le pas retardataire
    Lundi remonte le mécanisme de sa montre,respect des horaires
    Les traces de pas s'effacent sur le sable,rangée la marinière
    La ville remet son comprimé effervescent dans le verre de Claire
    Belle journée aux lueurs particulières
     
    Adelaide
     
    Mardi 12 Aout
     
    Mardi esquisse un sourire à la façon de La Palisse
    Sur son mur blanc des évidences connues de Clarisse
    Pour déclamer en vers les 12 vérités rédemptrices
    Sur le chemin de l'été,la lueur de ses interstices
    Inonde la nature des couleurs mirifiques de son calice
    Belle journée douce et bienfaitrice
     
    Adelaide
     
    Mercredi 13 Aout
     
    En ce jour ,les gauchers ont main mise sur la mappemonde
    L'hémisphère droit n'est plus contrarié par Dame Radegonde
    Le stylo se plume et virevolte en ambidextre dans sa ronde
    Sur la treizième page de l'encyclopédie joueuse et vagabonde
    D'un univers sans mots ,virtuel et dépourvu de faconde
    Belle journée en phrases prolixes et fécondes
     
    Adelaide
     
    Jeudi 14 aout
     
    Jeudi voile ses rêves de paix et réconciliation derrière le brocard
    De fausses promesses ,des yeux qui se baissent et la guerre repart
    L'air d'aout souffle un double jeu qui ressemble au blizzard
    Sous la tente ou en montagne les vacances deviennent cauchemars
    Dans le silence de l'été,ne pas éteindre les étoiles,dixit Evrard
    Belle journée naturelle et sans fards
     
    Adelaide
     
    Vendredi  15 Aout
     
    Mais il y a encore là-bas un brasier
    Où l'on abat des étoiles toutes fumantes
    Et ceux qui les rallument vous demandent
    De vous hausser jusqu'à ces flammes sublimes
    Et de flamber aussi
     
    Il est grand temps de rallumer les étoiles
     
    G.Apollinaire
     
    Samedi 16 Aout
     
    Samedi accroche ses rêves et ses espoirs en ribambelle
    Sur les rubans du joli cerf volant de papier d'Armel
    Au bout de son fils doré ,il caresse le duvet du ciel
    Pour faire de ce jour un oreiller de bleu et de miel
    En offrant à tous les coeurs poète un sourire émotionnel
    Belle journée pour suivre un vol d'hirondelle
     
    Adelaide
     
    (Mon sourire ,je te l'offre)

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires

    Vous devez être connecté pour commenter