• Ruban et faux pas

    Ruban et faux pas

    Sur le sol en pied pointé
    Port de tête fier et altier
    La jolie danseuse du ballet
    Ne te vit pas délié.
    Pourtant serré,vérifié
    Très solidement bouclé
    Joueur de feux follets
    Voici que tu fus dénoué.
    Tu ornais son fin mollet
    Au galbe si bien dessiné
    De soie brillante et satinée
    Aux blancs reflets argentés.
    Emmelé ,soudain enchevétré
    Puis complètement ébouriffé
    Balayant le bois blond du parquet
    Sur toi elle a trébuché.
    Les ballerines de satin rosé
    Et le volant de son tulle attristé
    En faux pas se sont raccrochés
    A la corde fragile de la vie éffilochée

    Adelaide

    Pin It

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :