• Ils écrivent

    Les deux mains agrippées aux barreaux
    Et les yeux au bout du ciel en morceaux
    Ils écrivent sur les quatre murs du vent
    Ecrivent sur tous les sols en ciment
     
    Enchainés par le froid ,libres sans toit
    Le ventre creux,dans la rue ,la foi sans loi
    Ils écrivent avec l'herbe au parfum  d'interdit
    Ecrivent sur les rideaux de la pluie
     
    La soie de leurs rêves déchiquetée en lambeaux
    Par la promesse non tenue du paradis au tombeau 
    Ils écrivent sur le  grain de sel d'une larme
    Ecrivent avec la poudre séchée des armes
     
    Le coeur nu derrière le fer blanc de l'armure
    Leur pensée s'envole par le trou d'une serrure
    Ils écrivent en pleurs de sang tombés du front
    Ecrivent une semence de mots féconds
     
    Une coquille de noix pour seule planche de salut
    Esclaves de misère dans un monde de surplus
    Ils écrivent l'espoir sur l'échine de leur dos
    Ecrivent amour ,scarifié sur leur peau
     
    Ils écrivent malgré eux sans répit
    Les prisonniers de la vie
    Avec l'encre noire de leur pieds nus
    Un livre qui ne sera jamais lu 
     
    Adelaide

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :