• Devant elle

    Je  pourrais rester devant elle tout une éternité

    Sans jamais y connaître l'ennui né de l'oisiveté

    Et puis sentir encore l'odeur de ses embruns iodés

    Qui parfument les cheveux des sirènes du passé

    En venant mourir sur le sable ondulé de la marée

    Je pourrais rester des heures à regarder la mer

    Le ciel et les couleurs sous les nuages qui errent

    En serrant dans mes bras tous ces bateaux d'hier

    Ceux qui m'ont fait voyager de Brest à St Pierre

    En costume marin sur les vagues de la vie en croisière

     

    Adelaide ❤

    Pin It

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires

    Vous devez être connecté pour commenter