• Semaine du16 au 21 décembre 2014

     
    Lundi 16 Decembre
     
     
    L'année s'termine,tu cherches ta tire qu't'avais garée sous le lumignon
    Ton pas est lourd ,tu traînes tes guêtres,t'as encore oublié tes lorgnons
    Acte manqué ,tu t'dis que c'est la vie,faut bien aller gagner son pognon
    Tes clignotants sont dans le rouge ,tu envies le porte -fafiots de Ninon
    La bobine à l'envers et l' melon qui s'désespère,p'tit pote t'es  grognon
    Alors tu r'sort ton argot des faubourg ,c'est lundi,r'mue toi le brugnon 
    Belle journée sans s'prendre l'trognon
     
    Adelaide
     
    Mardi 17 Décembre
     
     
     
    Sous  sa seizième de couverture ,décembre fête la noble combattante
    Pas celle du sang ,mais celle du coeur,petite princesse du Saint empire,
    Avec un grand A en initiale,celui de l'amour,de l'amitié qui vous inspire
    A la sonorité romanesque quoique désuète,ce prénom ne demande qu'à fleurir
    Alors à toutes les mademoiselle Adelaide offrez les pétales de votre sourire
    Belle journée de doux délires
     
    Adelaide
     
    une petite chanson :
    Arnold Turboust & Zabou - Adelaide
    -->lien
     
    Mercredi 17 décembre
     
    Dans une semaine ,ce sera la grande nuit,encore quelques sauts de pucelles
    Pour le sourire craquant et croquant de nos têtards et petites sauterelles
    Les poètes sortent leur bonnet rouge , en vieux enfants aux yeux espiègles
    Ils écrivent des mots de diamants sur des guirlandes de contes intemporels
    Emièttant sur leurs carnets les biscuits au miel et à la cannelle de Gaëlle
    Belle journée pour faire de étincelles
     
    Adelaide
     
    Jeudi 18 décembre
     
    Au p'tit coeur de l'hiver,coulent les larmes des nuages parnassiens
     
    Leur poésie s"écoule en perles de vers et éclatent sur les nez béotiens
    Notre  ciel est chagrin ,il se mouche dans le carré de soie de Gatien
    Reniflant l'air humide sous la course d'Eole qui joue les musiciens
    Comme un cuivre d'orchestre enrhumé ,au son éraillé de tempo tragédien
    Belle journée à l'esprit aérien,sous le parapluie ce sera bien
     
    Adelaide
     
    Vendredi 19 décembre
     
    La fin de semaine se voudrait un tantinet magicienne,au chapeau tordu
    Ou s'appeler Samantha et remuer le bout de son nez malicieux et pointu
    D'un coup de baguette ,d'un claquement de doigt ou d'un souffle ventu
    Nous emmener au pays imaginaire sur les ailes d'un fée un peu farfelue
    Pour que le soleil,lutin malicieux,ressorte du chapeau un peu trop goulu
    Belle journée en tours de passe passe irrésolus
     
    Adelaide
     
    Samedi 20 décembre
     
     
    Colombine ronchonne ,sous la fermeture éclair de sa bottine ,son bas file 
    Au sous sol du grand magasin ,chaudement vêtue,elle accompagne Théophile
    Les clients habituels du samedi se pressent sur l'escalator,visages impassibles
    Portée par la foule,elle ferme les yeux, poupée de cire aux paupières mobiles
    Ses bras à tendons élastiques tendus vers le ciel en  petits moulinets graciles 
    Belle journée de sentiments indociles
     
    Adelaide
     
    Dimanche 21 Décembre
     
     
    Même si le blanc n'est pas de mise sur toutes les pages de son bréviaire
    Dimanche ouvre son livre de messe pour réciter les versets d'une petite prière
    Avant de traverser la place pour se réchauffer le gosier d'un picon bière
    Sur le zinc de son solstice les plans enchevètrés de nos quartiers d'hiver
    Se croisent à la dérobée derrière le comptoir d'argent au reflet de lumière
    Belle journée de langueurs crépusculaires
     
    Adelaide

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires

    Vous devez être connecté pour commenter