• Semaine du 5 au 11 Janvier 2015

     
     
    Lundi 5 Janvier
     
    La sonnerie du réveil,le café sur le pouce et ça redémarre
    Les escaliers cinq à cinq,l'arrêt de bus trop loin,faux départ
    Pas la bonne clef,la tenue qui boudinne un peu,c'est déja marre
    Les gens pressés,la mine du lundi mal taillée,mon pauvre Edouard
    Mais il faut y aller,c'est la vie ,pas de boulot ,pas de quatre-quart
    Belle journée,laissons faire le hasard
     
    Adelaide
     
    Mardi 6 Janvier
     
    Sur les chemins de poudre à fusils,il y a de petits pas qui s'égarent
    De petites vies livrées à elles même ,abandonnées ,sans bras en remparts
    Sur le sentier de guerre,il y a un enfant solitaire qui erre quelque part
    A la recherche d'un père ou d'une mère allongé sous un sanglant étendard
    Tant d'orphelins qui payent le prix des conflits en larmes de cauchemars
    Alors ami Balthazar,offre leur un peu d'or,de myrrhe et d'encens d'espoir
    Belle journée pour mettre l'indifférence à l'écart
     
    Adelaide
     
    Mercredi 7 Janvier
     
    Mercredi relance la course aux bonnes affaires dans ses boutiques
    Cacophonie et bousculade ,ouverture des portes ,c'est la panique
    La même valse d'étiquettes ,prix barrés ,soldes un peu pathétiques
    Peut être simplement le juste prix,pour le petit bazar asiatique
    Il va chauffer le bleu de la carte,oublieux des règles d'arithmétique
    Belle journée pour les lecteurs magnétiques
     
    Adelaide 
     
    Jeudi 8 Janvier
     
    Ce matin envie de déclarer la guerre ,De faire de mes mots des lance-pierres
     
    Que la pointe de ma plume ,de mon crayon soit la lame acérée d'une baionnette
    et se plante dans ces coeurs laches
    Que l'eau de mes larmes et de ma colère deviennent les torrents qui les noyent
    Mais ou est le courage dans ce combat d'une arme contre un porte mine?
    Ou sont donc la foi et la tolérance,le respect de l'autre et de ses opinions?
    Alors avec intelligence ,sans haine et violence,exprimons nos libertés 
    Avec nos mots ,nos silences ,nos dessins ,nos actes,plus que jamais
    Sans peur et sans honte,et pensons à eux ,victimes de l'obscurantisme
    Pour que jamais ne s'éteigne la lumière de la liberté
     
    Adelaide
     
    Vendredi 9 Janvier 
     
    Fin de semaine chaotique sur les sables mouvants d'une actualité noircie
    Nos pieds s'enfoncent dans la boue sanglante d'idéaux obscurcis
    Dont le but est sans doute de diviser et d'exacerber la violence ici
    Alors ne glissons pas dans une spirale de haine,ils auraient réussi
    Taillons les extrémités du crayon cassé ,pour en faire deux et continuer aussi
    Restons debout ,stylo levé,pour défendre toutes les libertés dans un même cri
    Belle journée ,l'intelligence sera notre éclaircie
     
    Adelaide
     
    Samedi 10 Janvier
     
    Samedi se souvient de sa petite orpheline à la dérobade 
    Petit tailleur de tweed et collier de perles en cascade
    Elégance à la française sur l'escalier blanc à balustrade
    Modiste puis créatrice avant gardiste sur les estrades
    Gabrielle libère le corps de la femme de ses entraves
    Petite robe noire et numéro cinq ,rue Cambon en ambassade
    Belle journée pour les "Mademoiselle "en roucoulade
     
    Adelaide
     
    Mademoiselle Coco s'en fût le 10 Janvier 1971 ,elle avait 87 ans
     
    Dimanche 11 Janvier
     
    Pauline voudrait sauter sur la toile élastique d'un terre trampoline
    Pour  se laver la  tête de ses idées lourdes dans les nuages humides
    être en apesanteur et rebondir l'esprit léger vers le ciel de feutrine
    Oublier pour une journée les malheurs ,les pleurs,tout ce qui chagrinne
    Les pieds en l'air,les yeux dans la lumière,juste un dimanche sans épines
    Belle journée pour grimper et siffler là haut sur la colline
     
    Adelaide

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires

    Vous devez être connecté pour commenter