• semaine du 2 au 8 février 2015

     
    Lundi 2 Février
     
    Pour le deuxième pied sur le nez de février
    Il serait bon de sortir de sa demi livrée, 
    Le sarrasin,la poudre de blé,le grain sucré ,
    le lait et deux ou trois petits encoquillés
    Et histoire de ne pas manquer en cours d'année
    De glisser dans le fond de poche une pièce dorée
    Avant le double saut dans la poêle brûlante et huilée
    D'une crêpe friponne aux fins jupons dentelés
    Belle journée d'idées en l'air à retourner
     
    Adelaide
     
    Mardi 3 février
     
    On dit que le mardi tout est permis ,même le pull à motif  jacquard
    Alors pourquoi ne pas la jouer seventies hors de l'étagère du placard
    Sortons les pattes d'éph,bonnets de laine ,chemises pelle à tarte en brocart
    Sans oublier les décalcos de fleurs sur la porte du frigo ou  du camping-car
    Et puis Led Zep.,les Floyd ou les Doors,en ronds de vynil sur la platine d'Oscar
    Belle journée de nostalgie pour  tous les vieux brisquards
     
    Adelaide
     
    10 min de bonheur ,Stairway to Heaven,Led Zeppelin live
    -->lien
     
    Mercredi 4 Février
     
    Huit millions de personnes par an sur la planète en sont victimes
    Il ne fait pas de distinction que l'on soit riche ou pauvre
    Mais il est injustement soigné ,selon que l'on vive au nord ou au sud
    Alors en pensées ou en actes,que ce mercredi n'ait pas peur de prononcer son nom
    Le cancer est un ennemi à vaincre ,parce que nous avons tous quelqu un autour de nous
    Qui se bat ou qui souffre ,qui est seul ou qui n'en parle pas,
    Qui voudrait juste des petits bonheurs et  une main qui soit là
    Alors belle journée pour aider l'autre dans son combat,
     
    Adelaide
    (merci à toiheartkiss)
     
    Jeudi 5 Février
     
     
    D'une chiquenaude d'index,Février essuie une larme de glace délicate
    Sur la joue fripée et givrée d'un fruit de palmier qui se déshydrate
    Enveloppé dans les bras de l'hiver,il  part en voyage au pays des dattes
    En mordant dans la petite baie charnue d'Egypte ,depaysée loin de ses pénates
    Qui lui offre toute l'énergie du soleil au coeur du froid qui éclate
    Eclairant d'un jeu de billes de lumières ses yeux aux reflets d'Agathe
    Belle journée pour dénouer un peu la cravate
     
    Adelaide
     
    Vendredi 6 Février
     
     
    Tirée par deux chevaux ,elle est devenu star la petite carriole
    Elle se  penche dans les virages en soulevant son jupon de fer frivole
    Ses bougies un peu encrassées se moquent bien de tes années qui s'envolent
    Elle déroule son toit de toile pour te noyer le front dans les étoiles muettes
    A la vitre de sa portière, elle lève son coude à ta santé , bien aimé poète
    Fendant la bise et t'emportant  pendant un an dans un cinq à sept bien chouette
    Rêvant d'une virée avec toi dans le désert ou souffle le khamsin et la liberté en tête
    Belle journée 
     
    Adelaide
    (Ene ewedehalwe mon g'osheart)
     
    Samedi 7  Février
     
    A la fin du dix-neuvième ,dans une contrée perdue d'Amérique
    Il y avait une petite maison perdue au milieu de la prairie
    Tout près d'une rivière,ou l'on  pêchait l'après midi
    A cette époque la petite fille aurait pu s'appeler Eugenie
    Mais les soeurs s'appelaient Laura,Grace ,Carrie et Mary
    De 1974 à 1983 ,le petit écran nous narra leur histoire
    Pleine de bons sentiments,de petits bonheurs et de déboires
    L'héroine aux longues nattes devint institutrice,puis écrivit ses mémoires
    A cette époque ,les valeurs du travail et de l'entraide avaient un sens
    On encaissait les coups sans se plaindre des fatalités de la vie
    Nos jeunes années en furent toutes  attendries sur un coin de canapé trop gris
    Alors belle journée à la recherche d'une prairie ,pardi!
     
    Adelaide
     
    Laura Elisabeth Ingalls naquit un 7 Février 1867 à Pépin 
    dans le Wisconsin,elle est l'auteur d'une série de romans,
    adaptée pour la télévison sous le titre : "la petite maison dans la prairie"
     
    Dimanche 8 Février 
     
    Retour aux sources ,lorsque  monsieur John Steinbeck offrit à Jimmy  l'Est d'Eden
    Un peu trop vite ,un peu trop fou ,les cheveux aux vents dans une Porsche au gris d'ébène
    Sur la route de la gloire , fureur de vivre accrochée au volant,à vingt quatre ans à peine
    Mais les géants eux aussi ont le pied d'argile et la vie suspendue au hasard d'un tournant
    De plein fouet,une Ford  lui coupa la route ,brisant sa rage et ses rêves dans un éclat d'argent
    Alors belle journée pour vivre intensement ou autrement,puisqu on ne sait jamais ce qui nous attend 
     
    Adelaideheart
     
    James Byron Dean, né le 8 février 1931 à Marion ,
    et fauché dans un éclair le 30 septembre 1955 à Cholame,
     
    Une chanson ,Diane Tell,la légende de Jimmy
    -->lien

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires

    Vous devez être connecté pour commenter