• maison d'allumettes
     
    J'ai une maison en allumettes
    Encore un rêve d'alouette
    Qui se gratte et qui  fait pouette
    Endormie sur un matelas de paille
    J'y crois vaille que vaille
    Aux espoirs qui ont  la chevelure en bataille.
    Quand  son souffre devient bleu
    Ma cabane s'enflamme en deux deux
    Comme un coeur tout amoureux.
    J'ai une maison en allumettes
    Légère comme un souffle de belette
    Sauf quand sa tête est tempête.
    Elle fume sur son tapis rugueux
    Le pied en l'air c'est pas sérieux
    Comme moi d'ailleurs et puis tant mieux.
    Parfois j'ouvre son petit tiroir 
    Ou sont rangées de belles histoires
    Baguettes magiques de mon grimoire
    J'ai une maison en allumettes
    Qui prend feu à la sauvette
    D'un craquement et c'est chouette
     
    Adelaide❤
    Pin It

    votre commentaire
  • Tumblr                                                                                                                                                                                 Plus:
    C' est une vie irréelle
    Faite de jeux cruels
    Remplie d'amis virtuels
    Et de solitaires duels.
    Where are you from?
    Tu surfes en digital
    Sur une boite métal
    Avec GPS qui avale
    Et clavier infernal.
    Ou est l'âme de l'homme?
    Tu vis sur une onde satellite
    Un rayon magnétite
    d’énergie no limit
    Qui fait tout trop vite.
    Where are you from ?
    Tu es  un zombi Geek
    Une mutation génétique
    New marque de fabrique
    D'un monde robotique.
    Ou est l' âme de l'homme?
     
     Adelaide♥

    Pin It

    votre commentaire
  • Adelaide 2ans et demi
     
    (Adelaide ,2 ans et demi)
     
    Je l'avais mis dans ma poche 
    Ma petite tête de pioche
    Et voila que je m'y raccroche
    A ma tronche de mioche
    Mais si tu me le reproches
    Fais gaffe ami Gavroche
    Au cuir de ta mignonne brioche
    j'l'ai facile la riposte 
    Je pourrai t'mettre des bosses
    De mes doigts en crosse
    Sur le promontoire de ta caboche
    Plus question qu'on m'sonne les cloches 
    j'ai passé l'âge de la fée Carabosse
    Vrai dans ma tête parfois ça tournebroche
    La vie a pas toujours été fastoche
    C'est qu'il y en a eu des cabosses
    Sur les dorures de mon carrosse
    Mais tu tomberas pas  sur un os
    J'ai retrouvé mes agates sous la roche
    Relace les lacets de tes galoches
    Et viens jouer avec moi beau gosse
     
    Adelaide♥
    Pin It

    votre commentaire
  •  

    La vie va ,la vie court
    Et moi je vais et moi je cours
    Après la pluie ,après l'amour.
    Pas après faux pas fous
    En petites foulées ou à genoux
    Pour un diamant ou un petit caillou.
    Sous ma semelle ,il roule
    Je vole ou je m'écroule
    Sous l'averse qui me saoule.
    La vie pleure et puis sourit
    Et moi je vais et moi je fuis
    Devant l'amour ,devant la pluie .

    Adelaide♥

     

    Pin It

    votre commentaire
  • Nid de pierres

      
    Au milieu de l'écrin sauvage qui l'enserre
    Elle se dresse encore,majestueuse et fière
    Le bois de sa porte est resté entrouvert 
    Il grince ,poussé par la bise aux mois d'hiver
    Offrant un abri aux oiseaux ,aux promeneurs égarés
    Aux lièvres pressés et aux biches effarouchées
    Lentement le long des murs,le lierre s'est aggrippé
    Il est monté jusqu'à la fenêtre aux carreaux cassés
    Les pierres ne joignent plus ,mal étreintes
    Dans leurs interstices,la lumière s'est éteinte
    Quelques tuiles se sont envolées ça et là
    Grisées par les gouttes de pluie du ciel bas
    A son pas, mort et épars,attend un grand tas de bois
    Espèrant en vain l'allumette souffrée d'autrefois
    Qui réchaufferait l'âtre du fumet d'un bon repas
    Elle effraye parfois les enfants au crépuscule tombant
    Toute auréolée de mystères et d'histoires d'antan
    Son chemin s'est effacé sous la brume du temps
    Tout un pan de la cheminée a cédé,un peu fatigué
    Tatouée de suie noire,elle ne fume plus,enfin sevrée
    La vie et la nature reprennent place de plein droit
    Engloutissant la vieille maison, nid de pierres trop à l'étroit
    Dans la forêt vivante et vibrante de mille joies
     
    Adelaide
    Pin It

    votre commentaire


  • Les deux mains agrippées aux barreaux
    Et les yeux au bout du ciel en morceaux
    Ils écrivent sur les quatre murs du vent
    Écrivent sur tous les sols en ciment  .
    Enchainés par le froid ,libres sans toit
    Le ventre creux,dans la rue ,la foi sans loi
    Ils écrivent avec l'herbe au parfum  d'interdit
    Écrivent sur les rideaux de la pluie  .
    La soie de leurs rêves déchiquetée en lambeaux
    Par la promesse non tenue du paradis au tombeau
    Ils écrivent sur le  grain de sel d'une larme
    Écrivent avec la poudre séchée des armes  .
    Le cœur nu derrière le fer blanc de l'armure
    Leur pensée s'envole par le trou d'une serrure
    Ils écrivent en pleurs de sang tombés du front
    Écrivent une semence de mots féconds.
    Une coquille de noix pour seule planche de salut
    Esclaves de misère dans un monde de surplus
    Ils écrivent l'espoir sur l'échine de leur dos
    Écrivent amour ,scarifié sur leur peau  .
    Ils écrivent malgré eux sans répit
    Les prisonniers de la vie
    Avec l'encre noire de leur pieds nus
    Un livre qui ne sera jamais lu  .

    Adelaide♥

    Pin It

    votre commentaire
  • Afficher l'image d'origine

    Sa maison,on ne l'emmène pas
    En passant du coté vie à trépas
    On partira tous les mains vides
    Sans cartes ,chèques ou liquide
    C'est bien la seule justice ici bas
    Que l'on soit un nanti ou pas
    Même sa peau ,on la laissera là
    Pour le dernier saut dans l'au delà
    Quand la fortune n'est qu’intérieure
    Il n'y a pas de signes à l’extérieur
    Aucun de ces objets qui en jettent
    Pas de rapaces qui vous  guettent
    C'est une bien triste conclusion
    Quand bonheur rime avec possession
    Je préférerai toujours la richesse de cœur
    La seule qui ait vraiment de la valeur

    Adelaide♥

    Pin It

    votre commentaire
  • L'amour,ça se sent
    Ça se vit,ça se crie
    C'est être libre
    C'est décider,c'est choisir
    L'amour,c'est partager
    C est l'envie
    C'est la confiance
    C'est aider,c'est continuer
    C'est soutenir,c'est jamais partir
    L'amour,c'est le dire
    Ça prend la main
    Ça regarde vers demain
    Ça se serre dans les bras
    Ça se lit dans les yeux
    C'est transparent
    L'amour,ça vous prend
    Ça vous tue
    C'est  pas tromper
    C'est y croire,c'est le vouloir
    C'est être la,c'est pas mentir
    C'est pas fuir
    L'amour ,c'est pas la pitié
    C'est pas ramper
    C'est pas se croire obligé
    C'est pas se donner bonne conscience
    C'est pas être enchaîné
    L'amour ,c'est pas faire semblant
    Ça regarde pas les voisins
    C'est pas des comptes à rendre
    C'est sans horloge,ça ne se cache pas
    C'est pas je peux pas
    L'amour ,c 'est je veux
    Sinon ,revenir
    Ça ne sert à rien

    Adelaide♥

    Pin It

    1 commentaire
  •  trois frères

     
    Trois frères me regardent par la fenêtre,
    Fanfarons,en pied de nez levés en l'air,
    Leurs voisins épineux ,aimables cousins,
    Sont leurs gardes du corps ,petits pins en coin.

    Trois peupliers se plient sous le vent taquin,
    Se penchant comme pour me tendre la main,
    A travers les murs de pierre sortis de terre,
    Qui ne ressemblent en rien à leurs congénères.

    Trois frères centenaires ont salué nos pères,
    Enracinés,pieds en lierre à l'allure altière,
    Observant sagement nos vies de pantins de chair,
    Qui s'activent contre le temps,pauvre chimère.

    Trois peupliers rient sous le ciel enluminure,
    Chatouillant les nuages errants à l'aventure,
    Qui leur dessinent des chapeaux de fourrure,
    Sans une trace d' usure sous leurs chaussures.

    Adelaide♥

    Pin It

    votre commentaire
  •  

    tourne soleil
     
     
    Tourne soleil
     
    En faisant la planche sur le dos
    Dans le miroir d'étain des eaux
    Tu scintilles tel un lamparo
    au milieu du bleu  curaçao
    Petit rond de citron à flot
    Bordé de soie aux reflets indigo
    Tes rayons s’effilochent un peu trop
    Pauvre soleil un brin mendigot
    Tel narcisse,tournesol en lambeaux
    Tu te reflètes comme un joyau
    Au fil de l'onde qui rend beau
     
    Adelaide♥
    Pin It

    votre commentaire
  • Résultat de recherche d'images pour "pages d'écriture gif animé"

    Sur un carnet  tu as voulu écrire
    Ce qui au fond de toi te fait souffrir
    Tous les mots que tu n'as pas su dire
    Pour les laisser finalement partir
    On t'avait dit,ça pourra sûrement t'aider
    Ensuite tu n'auras plus à y penser
    Tu arrêteras peut être de pleurer
    Sur ce qui t'a été donné ou retiré
    Tu arrives à l'avant dernière page
    Tu n'as pas réussi le grand ménage
    Ce maudit mal te tient en otage
    Dans tes cauchemars et tes voyages
    Je crois que tu n'y arriveras pas
    Chaque heure est un nouveau mensonge, un faux pas
    Qui te ramène au même endroit
    De la souffrance au fond de toi
    Le temps,ce charlatan guérisseur
    Ne fait qu'empirer ta culpabilité et ta douleur
    En détruisant peu à peu ton cœur sans chaleur
    Tu n'y arriveras jamais ,j'en ai peur
    Sur tes pages d'écriture
    Il y a bien trop de fautes et de ratures

    Adelaide♥

    Pin It

    votre commentaire
  • Résultat de recherche d'images pour "papillon de nuit gif animé"

    Sous l'ombre de tes ailes
    En quête de la chaleur du soleil
    Agrippé à une fleur assoupie 
    Papillon sombre de la nuit
    On dirait que tu t’accroches à la vie
    Tu sais la tienne  bien éphémère
    Conscient de ton statut précaire
    Alors tu cherches encore la lumière
    Mais à quoi penses tu donc, là,immobile
    Observant notre fatras futile
    Nos existences si illusoires
    Assises sur leurs constructions dérisoires
    Penses tu à notre raison d'être
    A nous aussi, petites choses sur terre
    Quand tu glisses vers ton destin
    Repliant tes ailes bordées  de noir  satin
    Au bout de la nuit qui s'achève
    Toi qui n'auras vécu que le temps d'un de nos rêves

    Adelaide♥

    Pin It

    2 commentaires
  • Image associée

    Dans la salle de pause
    J'écoute le ronron familier de la ventilation
    L'aiguille de l'horloge rose
    Essaye vainement d'attirer mon attention
    Derrière les portes closes
    Le sommeil paisible oublie les déraisons
    La lumière douce se pose
    Allongeant les formes en ombres sans démarcations
    Sur le sol grège et morose
    Des semelles noires ont posé leurs scarifications
    La nuit doucement se nécrose
    Sous la torche de lumière ,deux couloirs en ponctuation
    Mes yeux cillent sous l’aponévrose
    M’entraînant loin de la ligne de saturation
    Dans un état de semi hypnose
    J'écris les mots sur les pages vertes sans exclamation
    Sur mon oreiller en osmose
    Délivrée de la blancheur d'une nuit d’idéation et de faction
    Malgré le soleil qui explose
    Mon esprit s'évade pour quelques heures hors prescriptions

    Adelaide♥

     

     

     

    Pin It

    votre commentaire
  •  brassée d'hortensia

    C'est  bien inutile les mots brodés d'atours
    Pour dire je t'aime à l'auteur de nos jours
    Il est des silences qui dansent tout autour
    Sur la pointe des pieds,c'est comme ça l'amour
    Même loin,tu es là ,en pensées aux alentours
    Pour nous aider à traverser chaque carrefour
    On ne te lachera pas la main,chacun son tour
    Tu es notre petite matriochka pour toujours
    Belle journée et bonne fête à toutes les mamans

     

    Adelaide 

    Pin It

    votre commentaire
  •    Résultat de recherche d'images pour "barreaux de prison"


    Derrière ses grilles
    A p'tits carreaux
    Qui s'vrillent
    Sous l'fer pas beau
    Y s'fait la quille
    La boule à zéro
    Sa lame brille
    A cran de couteau 
    Noeuds et broutilles
    Draps ,y'passe à l'eau
    Ou sont les filles
    Fleurs de ghetto
    Aux yeux k'scintillent
    Ivres sans barreaux
    Fragiles esquilles
    En vagues lambeaux 
    C'est l'tôlard
    Y purge,pas d'gnole
    l'oculus ,y s'fait tard
    Un maton rigole
    En fumée de pétard
    Une pointe de chignole
    Cachée sous l'matelas
    L'est prêt pour l'envol 
    De l'aut'coté
    Potes à la pelle
    Y a la vie,promis,craché
    Mais d'quoi j'me mêle
    Galop des chevaux de laine
    Ses neurones s'emmêlent
    Libres,quelle veine
    Mais la larme...
    Double peine!

     Adelaide♥ 

    Pour tous les tôlards ,avec ou sans barreaux..

    Pin It

    votre commentaire
  • Qu'y aura t il au bout du chemin
    Faudra t il monter ou bien descendre
    Tourner à droite , prendre en face
    Y aura t il des escaliers de pierres
    Un tapis macadam ,du gazon sur la route
    Ou le cul de sac d'une voie sans issue
    Est ce qu'un liftier m'ouvrira la porte
    Pour  l'ascenseur vers le septième ciel
    Me jouera t il la mélodie en sous sol
    Pour lors je m'en fiche et n'en ai cure
    Promeneuse au coeur battant de la vie
    Cueilleuse d'arbres et de fleurs de ciel
    Je prends l'éternelle clef des champs
    Celle qui ouvre en grand les portes
    Pour batifoler dans les bras du soleil
    Et prendre la main de l'air du temps
    En m'accrochant à l'eau de mes rêves

    Adelaide♥

    Pin It

    votre commentaire
  • Djibouti  

    A l'extrême est de l'Afrique ,il est un pays à la chaleur lourde et humide

    Bien loin d'ici,loin des clichés,loin de nos paradis,loin de nos idéaux vides

    Sous d'immenses pales de ventilateurs,de grands hommes maigres, vétus de blanc

    Se retrouvaient à toute  heure,ils s'asseyaient autour d'un thé fumant

    Se racontant en mots ou en silence partagés,écorchés par la vie, marchant sans bruit

    Nomades aux semelles de vent et de sable,ils ne connaissaient rien des verts pâturages

    Juste riches d'abris de toile ,de quelques cabris et du récit de leurs voyages 

    Au fond du vieux bar de la lune,loin des siens,dans un recoin de  son cafard  

    Un soldat buvait l'ivresse de sa jeunesse ,pour noyer l'eau de ses cauchemars

    Celle qui coulait sur sa peau en larmes de sueur jusque dans la main d'une perle noire

    Petite fille de misère, perdue dans le reflet bleu de ses yeux miroirs

    Les cavaliers du vent se désaltéraient sur le zinc rayé ,cherchant l'âme du vivant

    Ou le repos du moment sous les paupières mi-closes de leur visage tanné et ridé

    Les gifles cinglantes du khamsin,vent de désert , brûlent encore les mensonges et les peurs 

    Colorant la nature et l'enveloppe de tout être de la même couleur ocre brune du soleil ,

    Ici ils ont tous au fond du coeur une blessure béante et les deux mains ouvertes

    Avec au fond des yeux un éclat de merveille qui vous cloue aux nuages de leur ciel

    La bas ,on dit que la mer est rouge ,empourprée du sang versé ,du vin bu par les poètes,

    Des blessures des guerriers mursis ,agitée par l'âme tourmentée de Rimbaud ou de Monfreid

    Là bas dans les abîmes du Goubet-Al-Kharad,les boutres des pêcheurs n'entrent pas

    Y vivent des monstres et des djins,on y raconte les légendes de mondes engloutis

    De Djibouti jusqu'au confins de l'Ethiopie,Le gouffre des démons y vole les esprits

    Et celui qui passe par là,jamais n'oublie ce pays,y laissant pour toujours une part de lui 

    Avec le désir permanent de revenir sur ses pas,meurtri et ébloui pour le reste de sa vie.  

    Adelaide♥  

    les secrets de la mer rouge,invitation au voyage-->lien ,

    musique-->lien       Bar du palmier en zinc Djibout          

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Si je le pouvais ,si j'avais les moyens
    J'offrirais en ce joli matin
    Un billet pour la bas à Dany,mon Valentin
    Mais je ne désespère pas de le faire un jour
    Rien n'arrive par hasard,surtout pas l'amour
    Alors au plus profond de moi,j'y crois
    Même si la route est longue parfois
    Il y a toujours un soleil au coeur du mirage
    Alors pour toi voici quelques mots , une image
    Ferme les yeux ,je t'emmène en voyage

    Adelaide

    Pin It

    2 commentaires
  •     

    Amour
    Tu ne t'achètes pas chez le fleuriste
    Tu ne fais pas semblant
    d'un baiser du bout des lèvres,
    sinon tu es triste
    Amour,
    Tu te regardes les yeux dans les yeux
    Tu tapes fort dans la poitrine,
    A chaque instant tu frémis
    Tellement rare,mais si précieux
    Amour
    Tu ne te signes pas en bas d'un contrat
    Tu n'es pas un devoir du soir
    Qui dicte de rentrer à l'heure
    Dans un lit obligatoire
    Amour
    Tu ne dois pas mentir ou faire du cinéma
    Pour alièner l'autre à soi
    Tu ne diras surtout pas ,tu es à moi
    Ou tu n'as pas le droit
    Amour
    Tu ressens les souffrances ,les joies
    Les pensées de l'autre quand il est loin
    Tu es une porte toujours ouverte
    Par laquelle on entre ,ou l'on sort
    Amour
    Tu es la liberté de vivre et d'aimer
    Sans calculs ,tu arrives comme ça
    Deux âmes soeurs dans un miroir
    Deux coeurs qui se prennent par la main

    Amour ,tiens moi fort la main
    Adelaide♥
    Merci

    Pin It

    votre commentaire
  • Résultat de recherche d'images pour "brouillard gif animé"

    Un brouillard bleu flotte sur ton visage
    Une chaine cryptée renvoie ton image
    Tu t’éloignes doucement de mon rivage
    Je perds ta trace
    Tu t'effaces
    Une éclaircie m'apporte enfin l'embellie
    Et illumine tout ce que tu avais assombri
    T'emportant dans le néant de l'oubli
    Je perds ta trace
    Tu t'effaces
    Une  douce chaleur sèche mes larmes
    Et je peux enfin ranger les armes
    De ce duel au milieu du vacarme
     Je perds ta trace
    Tu t'effaces
     Ton pâle souvenir teintera l'histoire
    De cet amour coloré de si peu d'espoir
    Auquel j'ai finalement renoncé à croire
    Je perds ta trace
    Tu t'effaces
     
    Adelaide♥

    Pin It

    votre commentaire
  •  

    Quand tu nais pas pareil
    Ton rayon d'amertume
    Lézarde le bord du bitume
    Sous la cassure du soleil
    Coule une larme de miel
    Quand tu n'es pas pareil
    Une bavure de treille
    Gicle de l'arc en ciel
    Pleurant en sourire vermeil
    Dans ton rêve aux merveilles
    Puisque tu nais pas pareil
    Tes éclats de bouteille
    Blessent le bel appareil
    D’où dégouline leur fiel
    Quand ta machine s'enraye
    Puisque tu n'es pas pareil
    Ta main qui épluche le ciel
    Obscurcit l’état de veille,
    Tu es l'écharde dans l'orteil
    Des automates caractériels

    Adelaide♥

    Parce que nous sommes tous différents et riches de ça

     

    Pin It

    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique