• Nid de pierres

    Nid de pierres
     
     
    Nid de pierres
     
    Au milieu de l'écrin sauvage qui l'enserre
    Elle se dresse encore,majestueuse et fière
    Le bois de sa porte est resté entrouvert 
    Il grince ,poussé par la bise aux mois d'hiver
    Offrant un abri aux oiseaux ,aux promeneurs égarés
    Aux lièvres pressés et aux biches effarouchées
    Lentement le long des murs,le lierre s'est aggrippé
    Il est monté jusqu'à la fenêtre aux carreaux cassés
    Les pierres ne joignent plus ,mal étreintes
    Dans leurs interstices,la lumière s'est éteinte
    Quelques tuiles se sont envolées ça et là
    Grisées par les gouttes de pluie du ciel bas
    A son pas, mort et épars,attend un grand tas de bois
    Espèrant en vain l'allumette souffrée d'autrefois
    Qui réchaufferait l'âtre du fumet d'un bon repas
    Elle effraye parfois les enfants au crépuscule tombant
    Toute auréolée de mystères et d'histoires d'antan
    Son chemin s'est effacée sous la brume du temps
    Tout un pan de la cheminée a cédé,un peu fatiguée
    Tatouée de suie noire,elle ne fume plus,enfin sevrée
    La vie et la nature reprennent place de plein droit
    Engloutissant la vieille maison, nid de pierres trop à l'étroit
    Dans la forêt vivante et vibrante de mille joies
     
    Adelaide
    Pin It

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :