• Givrée

    Dis donc dame nature

    Ne serais tu pas un peu givrée

    Sur les pointes de ta verdure

    Tu nous rafraichis les idées

    De ta tête froide pour sûr

    N’est-ce point trop tôt geler

    Sur le pare brise de ta devanture

    De nous faire expirer de la buée

    Dans l’air à la couleur pur

    Sous le souffle de ton baiser

    Devenu douce brûlure

     

    Adélaïde❤

    Pin It

  • Commentaires

    1
    Rose
    Mercredi 8 Novembre à 05:05

    C'est très beau et une belle tournure

      • Jeudi 9 Novembre à 11:25

        Merci Rose, très touchée, amitiés

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :