• Coquelicot et le poète maudit

    Il ne pensait égoistement qu'à lui
    Voulant échapper à son ennui
    Sa belle histoire de mari
    Soi -disant finie.
    Alors il trouva une belle
    Qui elle cherchait l'amour éternel
    Pour l'automne de sa vie .
    Il en était dingue
    Elle était son soleil
    Il promit monts et merveilles
    Des soirs et des nuits.
    Patiemment elle attendit
    Les dimanches ,les samedis
    Ouvrant sa porte,ses bras
    Son coeur ,ses pauvres repas
    Cent fois ,mille fois.
    Offrant de somptueux cadeaux
    Alors qu'elle ne possédait rien de beau.
    Souriante à chaque fois
    Avec les mots de joie
    Lorsqu'arrivait son pas .
    Mais le malheureux forçat
    Était trop lâche pour ça
    Sous le fer de ses chaînes
    Coulait le poids de sa peine
    Mais pendant tout ce temps
    il avait eu l'accord de la reine
    Le poète n'avait fait que mentir
    Ils étaient deux à la détruire.
    Coquelicot ne voulait pas flétrir
    Elle voulait juste s'enfuir
    Alors il arracha les pétales de sa robe rouge
    Car il n'avait jamais aimé
    Il avait juste désiré et profité
    Pour la laisser au bord de la route, brisée
    Après lui avoir volé quatre années
    Et tout ce dont elle avait rêvé,
    Repartant d'ou il venait
    Comme si de rien n'était,
    Jouant à nouveau les jolis coeurs
    Sur les murs virtuels
    A la recherche d'une nouvelle proie à dépouiller
    D'une nouvelle" première fois"...,de nouveaux commentaires à épingler sur le tableau de chasse du blog
    Pendant que  se meurt la fleur.

    Adelaide

    "Merci "Dany!!!!!

    Pin It

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :