• Saison bohémienne

    Bohème 2,Peinture de Lccat

    Je te prête ma main
    Mon cœur et mon petit pain
    Le temps d'un couplet sans refrain
    J'aime pas les rengaines
    Les histoires qui se traînent
    Il faut que ça vive fort
    Pas faire semblant au dehors
    Quand dedans ça s'endort
    Je te prête ma main
    Sans promesse pour demain
    Alors prend en bien soin
    Elle sera douce et tienne
    Comme une saison bohémienne

    Adelaide❤

    Pin It

    votre commentaire
  •  Quand tu roules, taxi driver
    Les étoiles éclairent en douceur
    Les yeux de la belle clandestine
    Assoupie sur le siège de moleskine
    Alors laisse tourner le compteur
    Oublie la nuit ,le jour et l'heure
    Qu'importe le prix de ta course
    Balade madame sous la grande ourse
    Roule tes mécaniques de danseur
    Hors des sentiers battus du coeur
    En sortie de route vers le bonheur

    Adelaide ❤

    Pin It

    votre commentaire
  •  

    Liberté d'aimer

    Comme une source née de la montagne
    Pure comme l'eau de roche
    Limpide,claire et joyeuse
    Elle s'élance ,roule et danse
    Sourit au soleil en fermant les yeux
    Frissonne aux baisers interdits
    Si elle freine,rien ne l'arrête
    Aucune chaîne,aucun paraphe
    Elle bat dans la poitrine
    Sans jamais se réfléchir ,sans fléchir
    Elle ne mettra jamais un genou à terre
    Rien n'y fera , ni anneau ,ni contrat
    La liberté d'aimer c'est comme ça
    Moi pour toi et vice versa

    Adelaide

    Pin It

    votre commentaire
  • Dans le tiroir à petits bonheurs
    En rose ,en bleu ,tout en douceur
    Les pensées ont de jolies couleurs
    Elles illuminent l'ombre des peurs
    Offrant tous les ors de leur chaleur
    Pour remplir l'immensité du coeur
    Il y en a pas une mais plusieurs
    Au jardin de l'amour aux milles senteurs
    Quand  tes bras font de moi une fleur

    Adelaide❤

    Pour tous les Valentin et Valentine

    Pin It

    votre commentaire
  • Petit piaf, planqué dans les busserolles
    Aime la neige blanche et son étole
    Celle qui lui gèle un peu les guiboles
    Quand les flocons en tous sens s'affolent.
    Le vent d'hiver dans sa course folle
    Les fait danser en silencieuse farandole
    Avant de les poser sur les tuiles de l'école
    Le long du sentier et du toit des bagnoles.
    Et puis un passant imprudent dégringole
    Les galopins emmitouflés en rigolent
    Givrés par l'air vivifiant du nord de la boussole.
    Le même qui cloue le bec des petits rossignols
    Jusqu'à la saison ouvreuse de parasol
    Aux bienfaisants rayons du céleste tournesol

    Adelaide❤

    Pin It

    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique